MétéoAlerte Québec: Historique

La version 2

MétéoAlerte a évolué! Initialement inauguré pour le Québec le 19 novembre 2001, le système avait grandement besoin d'une mise à niveau. Il y a maintenant 112 inscrits. Lors de certains jours où le nombre d'observations est très grand, le système a montré ses limites.

Durant ces années, des améliorations ponctuelles ont été réalisées. Mais cela n'était pas dans l'optique d'optimiser le système. C'est pourquoi j'ai fait un effort substantiel de développement durant la fin du printemps et l'été 2005. Mais rassurez-vous, l'aspect professionnel de la carte et de la situation détaillée de MétéoAlerte demeure.

Voici les lacunes de l'ancien système, et la façon dont elles ont été corrigées:

Maintenant, quelques nouveautés et modifications:

J'espère que cette version 2, inaugurée le 10 octobre 2005 à 21h, heure locale, répondra et dépassera vos attentes, et que vous serez nombreux à continuer à faire vivre MétéoAlerte par vos observations et l'utilisation que vous en faites.

Christian Pagé - 2 Octobre 2005
webmaster-@-meteoalerte.com (enlevez les tirets)

La version d'origine

MétéoAlerte est un service gratuit. Le but de celui-ci est d'avertir la population de phénomènes météorologiques qui peuvent être dangeureux. Ce service dépend de votre participation! En effet, c'est vous qui entrez les observations! Cependant, il faut vous inscrire pour pouvoir entrer des observations.

De plus, MétéoAlerte utilise aussi les données d'observations horaires des stations météorologiques (METAR/SYNOP/BUOY/SHIP) afin d'entrer des observations automatiquement.

MétéoAlerte consiste en trois items principaux:

Les informations sont codées par code de couleur. Sur les cartes (qui contiennent les informations des 6 dernières heures), les observations les plus récentes sont en rouge.

Seuls les phénomènes météorologiques dangeureux sont acceptés dans les observations. Mais comment qualifie-t-on un phénomène de dangeureux? C'est un phénomène qui peut mettre en danger la vie de la population. Cela peut-être aussi simple qu'une chute de neige, un bouillard dense, un vent fort, etc. Pour entrer des observations, un formulaire est utilisé afin de n'accepter que ce type de phénomènes.

Ce service ne serait pas né sans l'idée originale de Luc Decker qui a fondé en France le défunt Oragenet il y a quelques années. J'ai repris son idée originale en la re-créant au complet et en l'adaptant pour le Québec.